Recherche par titre, auteur, sujet...

 

Partager "Horaires d'ouverture" sur facebookPartager "Horaires d'ouverture" sur twitterLien permanent

44 jours (David Peace)

note: 3 JFP - 13 juillet 2018

Franc-tireur et grande gueule dont l’arrogance conduira à l’isolement, figure flamboyante courtisée par les médias, [...]

La prophétie du tatou (Zerocalcare)

note: 5 Ophélie - 11 juillet 2018

C'est avec beaucoup d'humour et de sensibilité que l'auteur revient sur la mort de son [...]

Ces jours qui disparaissent (Timothé Le Boucher)

note: 5Captivant Ophélie - 11 juillet 2018

Roman graphique qui interroge sur la temporalité, la personnalité et les normes sociales. Ne pas [...]

Rêves syncopés (Mathilde Ramadier)

note: 4Electrochoc G. Abitbol - 6 juillet 2018

Plus que l'histoire de Laurent Garnier, plus qu'un parcours d'un musicien de techno, c'est la [...]

Critique

 

La prophétie du tatou (Zerocalcare)

note: 5 Ophélie - 11 juillet 2018

C'est avec beaucoup d'humour et de sensibilité que l'auteur revient sur la mort de son amour de jeunesse. Avec une grande subtilité, il passe du présent au passé pour parler du temps qui défile, de la jeunesse qui perd de sa légèreté, de la lourdeur que l'humain prend en grandissant. Comme dans beaucoup de ses B.D, il est accompagné de son tatou, alter-ego imagé qui reflète sa pensée. Il est difficile de mettre des mots sur ce qui m'a plu dans cet album, l'auteur m'a profondément émue autant dans son humour que ses maladresses, ses réflexions et sa difficulté à s'ouvrir au monde.

Zerocalcare est un romain très attaché à son quartier de Rebibbia et à travers chaque album, il lui rend hommage. Je ne peux que très vivement vous conseiller la lecture de "Kobané calling" où il retrace son parcours d'aide humanitaire à Kobané en Syrie ainsi que "Oublie mon nom" où il parle de sa grand-mère qui a eu un destin atypique.