Rechercher par titre, auteur, sujet...

Partager "Horaires d'ouverture" sur facebookPartager "Horaires d'ouverture" sur twitterLien permanent

Voici des ailes (Maurice Leblanc)

note: 3 JFP - 9 juin 2018

On savait le père d’Arsène Lupin, Maurice Leblanc, expert en énigmes bien troussées. Dans ce roman-ci, court et un poil polisson, on le découvre chantre de l’hédonisme. D’accord, ses personnages versent dans l’excès, fétichistes, trop candides ou délurés. D’accord, Leblanc prête au vélo un pouvoir de désinhibition sans doute exagéré. Mais il exprime à merveille à quel point la pratique de la bicyclette, vue comme une prolongation du corps, peut être grisante. La liberté de mouvement, les sensations que donne le contact direct avec les éléments, le rapport intensifié à son environnement, tout cela, valable en 1898, l’est resté, 120 ans après.

All this I do for glory (Colin Stetson)

note: 4Beau saxo G. Abitbol - 2 juin 2018

Habitué à accompagner en tournée des groupes de renommée mondiale comme Arcade Fire ou Bon Iver, Colin Stetson est un saxophoniste inventif, qui exprime pleinement son potentiel sur ses disques solos. Utilisant une technique proche du drone, cette musique répétitive centrée sur un bourdon (c’est-à-dire un son répété ad nauseam avec de très légères variations), il explore son instrument dans toutes ses possibilités et réussit à produire une musique au croisement du free jazz, de
l’electronica, de la musique contemporaine et du post-rock. Une frontière musicale qui devrait plaire autant aux adeptes du label canadien Constellation (Godspeed you ! Black Emperor, Thee Silver Mt Zion…) qu’aux amateurs de Max Richter ou Jean-Philippe Goude.

Tout corps vivant branché sur le secteur étant appelé à s'émouvoir... (Hubert-Félix Thiéfaine)

note: 5Twiste et chante, moi je flippe G. Abitbol - 1 juin 2018

Accompagné du groupe franc-comtois Machin, qui donne une teinte musicale folk typique de l'époque, Thiéfaine livre un premier opus inénarrable. Sorte d'hommage burlesque aux groupes progressifs (Ange?) et à la Chrysler rose de Dashiell Hedayat... à l'image de l'épopée du "22 mai" ou du superbe "Chant du fou" (préambule à Alligators 427?). A côté de cela, toutes les ballades phares du compositeur. Un classique
indémodable.

L'archipel du chien (Philippe Claudel)

note: 5 JFP - 26 mai 2018

On devrait encore parler de ce livre dans vingt ans, tant il dit de choses justes sur notre temps. Dans l’archipel du chien, les problèmes, on les enfouit au lieu de s'y confronter. Dans l’archipel du chien, on se conforme aux décisions de celui qui détient le pouvoir. Dans l’archipel du chien, on n’a pas peur de sauter à pieds joints dans l’abjection, en toute conscience et en se trouvant toujours des justifications. On dirait bien que le tableau que dépeint le nouveau Philippe Claudel, c’est celui de notre époque. Epoque qui, avec d’autres plus sinistres encore, partage un trait commun : au cynisme d’individus sans foi ni loi s’opposent toujours quelques idéalistes, pendant qu’une majorité indifférente garde le silence. La visée de cette fable dérangeante est donc claire : amener les moins anesthésiés à se poser, encore et toujours, la seule question qui vaille : dans le chaos ambiant, je fais quoi, moi, maintenant ?

Pax et le petit soldat (Sara Pennypacker)

note: 5Roman pour les 10 ans et plus Smart - 26 mai 2018

«Pax et le petit soldat » est un roman fort et percutant. Une fable humaniste autour de l'histoire d'amitié entre un enfant de 12 ans et son renard victimes de la folie des hommes. Les planches en noir et blanc intensifient la tension dramatique.
Sara Pennypacker a longuement étudié le comportement des renards avant de se lancer dans l’écriture de son roman, et elle décrit de manière riche et détaillée leur manière de réagir, mais aussi de communiquer entre eux.
L’auteure se révèle également être une conteuse hors pair, le lecteur s’identifiera facilement à Peter, autant qu’à Pax.
Un roman prenant et bouleversant !

Retrouvez les avis des bibliothécaires directement sur les documents !

 

Partager "Avis des bibliothécaires visuels" sur facebookPartager "Avis des bibliothécaires visuels" sur twitterLien permanent