Rechercher par titre, auteur, sujet...

Boite articles

Partager "Horaires d'ouverture" sur facebookPartager "Horaires d'ouverture" sur twitterLien permanent

L'Amour est une maladie ordinaire (François Szabowski)

note: 5Que la mort nous sépare... Natha - 16 octobre 2018

Fou amoureux de Marie, François a tellement peur de l’engagement et du déclin de son bonheur qu’il va s’engouffrer dans un affreux mensonge… celui de faire croire à sa belle qu’il est mort (dans des circonstances horribles pour qu’elle renonce à vouloir identifier le corps) mais surtout, afin qu’elle garde de lui un souvenir intact et éternel.
Les éditions Le Tripode nous offre souvent des couvertures soignées. Ainsi, intriguée par la pose improbable de cet homme en slip kangourou je me suis lancée par hasard dans cette lecture, sans en ressortir.
Rythmé et très drôle, ce roman d’amour à [...]

La combe aux loups (Lauren Wolk)

note: 4Roman ado et adulte Smart - 19 septembre 2018

L’auteur aborde, dans ce roman, des sujets douloureux : les blessures de guerre, le mensonge, le harcèlement, les apparences trompeuses, l'entrée dans le monde adulte. L’histoire ne se laisse pas appréhender facilement mais si on persévère elle devient captivante.

Ce qu'est l'homme (David Szalay)

note: 4 JFP - 12 septembre 2018

Je suis irresponsable, obnubilé par le sexe et étranger à tout questionnement moral dès lors qu’il s’agit de faire de l’argent. Qui suis-je ?... Je suis l’homme occidental du XXIe siècle vu par le romancier britannique David Szalay dans un recueil de neuf nouvelles acides, cruelles, caustiques. Excessives ? Non ! Car qu’ils soient promoteur saccageant l’environnement, journaliste spécialisé dans la presse à scandale, trafiquant raté ou homme d’affaires sur le déclin, les neuf hommes de Szalay sont tous très crédibles. Bien que dominés par le cynisme, il leur arrive parfois, même fugitivement, de se poser pour se poser des [...]

Deux secondes en moins (Marie Colot)

note: 5Roman ado et adulte Smart - 28 août 2018

Bien qu’écrit pour la jeunesse, ce livre saura trouver sa place entre toutes les mains. On suit le deuil de Rhéa, le pardon d'Igor et le travail de Fred sur leurs émotions. Tout au long du récit, il y a la musique, lien fragile qui les unit, et leur permet d'avancer ensemble.
Le lecteur est témoin de l’évolution de leurs relations et de leurs ressentis. Il n’est pas rare de sentir une petite boule se former au creux de la gorge au fur et à mesure que les pages défilent. Dans cette histoire se mêlent le déni, la douleur, la culpabilité, [...]

La peau de mon tambour (Marie Sellier)

note: 4Roman ado/adulte Smart - 18 août 2018

Malmenée par sa mère, la jeune Zoé est blessée dans sa chair et son âme. Comment se construire quand on est constamment dévalorisée ? Zoé voit son univers se transformer autour d’elle.
L'auteure nous livre une histoire bouleversante avec un style unique qui met en lumière l'intériorité de l'héroïne.
Un roman âpre et lumineux sur les bouleversements de l’adolescence.

Ma mère, la honte (Hubert Ben Kemoun)

note: 4Roman ado/adulte Smart - 18 août 2018

Hubert Ben Kemoun s’est inspiré d’un fait divers réel pour écrire son roman. Il décrit une descente aux enfers orchestrée par une société prompte au jugement.
Un roman passionnant et intense, non dénué d'humour, qui révèle avec clairvoyance la spirale de la honte, le regard impitoyable de certains.
Une lecture pour adolescents et adultes intelligente drôle et sensible

Le soleil est pour toi (Jandy Nelson)

note: 5A découvrir de toute urgence Smart - 18 août 2018

Evoquant des thèmes forts comme l'amour, l'homosexualité, la séparation, le deuil, Jandy Nelson parvient à nous captiver. « Le soleil est pour toi » est un roman lumineux, bouleversant, où s'entremêlent, comme dans la vie, la tristesse et la joie. Une belle lecture sur l’adolescence et le poids des secrets.

Les mille visages de notre histoire (Jennifer Niven)

note: 3Roman ado/adulte Smart - 17 juillet 2018

"Les mille visages de notre histoire" est un récit touchant et lumineux. Jennifer Niven met en scène deux héros qui vont apprendre à s'aimer et à se libérer du regard des autres.
L’auteure nous offre un roman plein de sensibilité qui prône la tolérance et l'acceptation de soi.

44 jours (David Peace)

note: 3 JFP - 13 juillet 2018

Franc-tireur et grande gueule dont l’arrogance conduira à l’isolement, figure flamboyante courtisée par les médias, individu ingérable pour les dirigeants de clubs mais adoré des supporters, Brian Clough demeure un entraîneur marquant de l’histoire du football anglais. C’est aussi quelqu’un miné par le doute, conscient de la brièveté des carrières sportives et de la brutalité de certains revers de fortune.
C’est à partir de la personnalité tapageuse de Clough et de deux périodes-clés de son parcours, l’une heureuse, l’autre moins, que le romancier britannique David Peace tisse son récit. Un récit sous tension permanente d’où se dégage une poésie [...]

The hate u give (Angie Thomas)

note: 4Roman ado/adulte Smart - 29 juin 2018

Véritable phénomène de société, « The hate u give » caracole au sommet des ventes de la littérature adolescente aux Etats-Unis. Ce roman s’inspire de faits réels. Un récit choc pour dénoncer la violence d'une certaine jeunesse afro-américaine, une héroïne incroyable qui veut faire porter sa voix. Sans complaisance mais avec beaucoup de nuances, la jeune auteure dépeint une société à deux vitesses où le racisme et la haine qui en découle sont à l'origine de délits et dérapages. Un récit militant, une plume engagée pour éveiller les consciences et chercher des solutions éclairées. Il est des textes qui [...]

La vie parfaite (Silvia Avallone)

note: 3 Ophélie - 27 juin 2018

Roman sur la maternité désirée et inassouvie et sur la maternité non désirée et accomplie. L'auteur s'attache à 2 figures féminines, l'une Dora trentenaire, l'autre Adele 17 ans. La première désire un enfant plus que tout et est passée par toutes les étapes médicales de FIV, l'autre est tombée enceinte par accident. Autour d'elles gravitent des hommes et des femmes qui éclairent l'histoire de chacune.
Au-delà des clichés sur Adele, jeune issue d'un milieu pauvre, père en prison, père de son enfant dealer, pas très futée, en rupture à l'école, on s'attache à cette ado en recherche d'elle-même et complètement [...]

Voici des ailes (Maurice Leblanc)

note: 3 JFP - 9 juin 2018

On savait le père d’Arsène Lupin, Maurice Leblanc, expert en énigmes bien troussées. Dans ce roman-ci, court et un poil polisson, on le découvre chantre de l’hédonisme. D’accord, ses personnages versent dans l’excès, fétichistes, trop candides ou délurés. D’accord, Leblanc prête au vélo un pouvoir de désinhibition sans doute exagéré. Mais il exprime à merveille à quel point la pratique de la bicyclette, vue comme une prolongation du corps, peut être grisante. La liberté de mouvement, les sensations que donne le contact direct avec les éléments, le rapport intensifié à son environnement, tout cela, valable en 1898, l’est resté, 120 [...]

L'archipel du chien (Philippe Claudel)

note: 5 JFP - 26 mai 2018

On devrait encore parler de ce livre dans vingt ans, tant il dit de choses justes sur notre temps. Dans l’archipel du chien, les problèmes, on les enfouit au lieu de s'y confronter. Dans l’archipel du chien, on se conforme aux décisions de celui qui détient le pouvoir. Dans l’archipel du chien, on n’a pas peur de sauter à pieds joints dans l’abjection, en toute conscience et en se trouvant toujours des justifications. On dirait bien que le tableau que dépeint le nouveau Philippe Claudel, c’est celui de notre époque. Epoque qui, avec d’autres plus sinistres encore, partage un trait [...]

Tristan (Clarence Boulay)

note: 3 JFP - 18 mai 2018

Tristan : île de l’Atlantique-Sud, l’un des territoires les plus isolés au monde, occupé aujourd’hui par un peu moins de 300 habitants. Au cours des six jours de la traversée qui l’y conduit, Ida, jeune dessinatrice française, largue peu à peu les amarres, se détournant d’une vie avec laquelle elle était pourtant en phase. Entre marée noire et autochtones demeurant d’irréductibles insulaires, son séjour à Tristan est loin d’être idyllique. Peu importe : l’isolement, la violence des éléments et le caractère volcanique de l’île concourent à tout rendre plus intense.
Une parenthèse, un nouveau départ, un dérèglement, on ne sait [...]

Sirius (Stéphane Servant)

note: 5Roman post-apocalyptique Smart - 2 mai 2018

Sirius est un récit post-apocalyptique, Stéphane Servant, crée tout un monde avec brio. Ce roman critique la société en en racontant sa perte. Il amène ses lecteurs à porter sur le monde qui les entoure un regard différent. Et ce, sans jamais oublier l’espoir.
Captivant, pertinent, émouvant, une vraie réussite littéraire.

La Guerre du whisky (Elmore Leonard)

note: 3 JFP - 31 mars 2018

Aux Etats-Unis, la période de la prohibition fut violente, brutale, excessive mais en aucun cas manichéenne. A Marlett, pauvre bourgade fictive du Kentucky où la fabrication et la vente clandestines de whisky sont une question de survie, se croisent et se jaugent un vieux sheriff conciliant, un agent fédéral véreux et des distillateurs hors-la-loi mais intègres. Les associations des uns avec les autres fluctuent au gré d’intérêts particuliers mouvants auxquels le désir se mêle parfois. Dans ce polar américain publié en 1969, les scènes les plus réussies sont celles très dialoguées où croît lentement la tension entre prédateurs et pourchassés, [...]

La disparition de Josef Mengele (Olivier Guez)

note: 5La traque d’un pacha Natha - 29 mars 2018

Le prix Renaudot 2017 est un roman historique de l’après seconde guerre mondiale. L’écriture d’Olivier Guez est fluide, concise mais surtout richement documentée. En racontant la vie quotidienne du médecin tortionnaire nazi parti se cacher en Argentine, tout en revenant sur ses agissements innommables au sein des camps de concentration, il nous rappelle que ce n’est pas parce qu’une guerre est finie que l’idéologie qui l’a animée disparaît, elle aussi, du jour au lendemain.
Passionnant de bout en bout.

L'aube sera grandiose (Anne-Laure Bondoux)

note: 4Secrets de famille Smart - 17 mars 2018

Entre secrets de famille et rapports mère-fille, le nouveau roman d’Anne-Laure Bondoux tient en haleine son lecteur. Nous suivons Titania et Nine pendant toute cette nuit de révélations. On comprend la frustration de Nine, car on souhaite que Titania avance plus rapidement sur certaines péripéties pour arriver au plus vite à la révélation. Mais Titania prend son temps et nous permet de découvrir des personnages complexes et particulièrement attachants.
Rempli d'émotion et de nostalgie, « L'aube sera grandiose » est une fresque familiale bien écrite et prenante .

Le jeu de la musique (Stéphanie Clermont)

note: 5Le jeu de la musique Ophélie - 20 février 2018

Il y a Sab (Sabrina), Céline, Julie, Tahar et Vincent. Et puis, il y a Jess, Zoé, Katerine, Cassandra, des anonymes. Des ami(e)s, des amant(e)s, des engagés politiques, des féministes, des femmes battues, des francophones ontariens. Le jeu de la musique est un livre étonnant, un roman où les nouvelles sont inter-reliées. Chaque personnage est connecté d'une façon ou d'une autre à celui qui ouvre ce livre. Un roman où le temps s’étire, se dérobe, sans une continuité évidente mais qui prend forme au fur et à mesure de la lecture avec les points de vue et de vie des [...]

La mise à nu (Jean-Philippe Blondel)

note: 5Mise à nu Smart - 8 février 2018

Ce récit est l'occasion pour l’auteur de faire un bilan existentialiste d'un personnage qui lui ressemble et qui surtout recouvre plusieurs de ses obsessions et passions : les voyages, la peinture, l'enseignement... .
Une écriture pudique, et une vraie empathie pour ses protagonistes font le sel de ce roman où littérature, nostalgie et peinture se mélangent habilement.
Avec la sensibilité qui le caractérise, Jean-Philippe Blondel parvient à nous émouvoir de la plus belle des façons, c'est à dire sans esbroufe ni calcul.

Jonah n° 1
Les sentinelles (Taï-Marc Le Thanh)

note: 4Jonah Smart - 13 janvier 2018

Un destin incroyable pour un jeune héros hors-normes ! Courses-poursuites, tremblement de terre, évasion… Jonah et ses amis vont vivre d’incroyables aventures ! Rebondissements et suspense garantis. L'aventure tient d'abord dans la vision poétique du monde et des personnages que le récit met en scène. Un roman intense et passionnant ! Une série à découvrir absolument !

Stone rider (David Hofmeyr)

note: 4Une course pour l'espoir Smart - 23 décembre 2017

Stone Rider emprunte à la fois aux codes du western et à l’épopée de science-fiction, en passant par le conte post-apocalyptique et la course-poursuite hollywoodienne.
Tout y est : un enjeu vital, un rythme enlevé, des personnages forts et… un amour brûlant.
J'ai hâte de suivre la suite des aventures de ces personnages... Il est fort à parier que cet éden rêvé, La Base, ne sera pas aussi paradisiaque qu'il en a l'air.
Un beau moment...vraiment.
Ce roman a reçu le Grand Prix de l'Imaginaire, les Pépites du Salon de Montreuil

La magie dans les villes (Frédéric Fiolof)

note: 3 JFP - 22 décembre 2017

C’est l’histoire d’un type pas surpris de voir une fée se débattre dans la mousse de sa bière, un type qui prend plaisir à se balader sous la pluie, qui communique avec ses morts, aime les dimanches et les rues sous la neige et qui, de temps à autre, saupoudre ce qui l’entoure d’un peu de tristesse.
La ville, comme l’existence, peut être terne et morose. Mais elle peut aussi regorger de surprises et se révéler un terrain de jeux insoupçonné. Question d’imagination et de regard. Celui que le « héros » porte sur sa femme, ses souvenirs, Dieu ou [...]

Portrait de l'écrivain en animal domestique (Lydie Salvayre)

note: 3 JFP - 6 décembre 2017

S’il n’avait pas été déjà pris, ce titre aurait parfaitement convenu au livre que Philippe Besson vient de publier sur les relations qu’il entretient avec le nouveau président de la République et l'épouse de ce dernier. Dans ce roman-ci paru il y a dix ans, Lydie Salvayre propose sur le mode de la comédie une réflexion sur l'ascendant que peut exercer sur autrui tout détenteur d’un peu de pouvoir, d'argent ou de célébrité. Le plus inquiétant et aussi le plus réjouissant dans ce récit est de sentir sauter les unes après les autres les réticences de la narratrice, écrivain aux [...]

Trois jours et une vie (Pierre Lemaitre)

note: 4Le secret d'Antoine Natha - 14 novembre 2017

J’adore me laisser porter par l’écriture de Pierre Lemaitre… Dans ce roman à suspense au rythme lent, l’auteur excelle dans la description des mœurs provinciales.
On pourra trouver ce roman très différent d’« Au revoir là-haut », et peut-être un peu moins accrocheur. « Trois jours et une vie » a été écrit bien avant le Goncourt 2013 et cela laissait présager le meilleur…

Le fils de l'Ursari (Xavier-Laurent Petit)

note: 4Prix sorcières 2017, romans ados Smart - 30 octobre 2017

L’écriture de Xavier-Laurent Petit, toute en nuances et émotions nous transporte dans ce roman où l’on passe du rire aux larmes, de la tradition ancestrale, à la dure et cruelle réalité de la pauvreté et du trafic d’êtres humains en France.
« Le fils de l’Ursari » est à la fois un roman d’aventures, de société et une quête existentielle. Il s’agit pour Ciprian d’affronter des épreuves qui le font grandir. À travers ce tumultueux parcours, nous sommes amenés à regarder notre société avec un œil critique tout en gardant une vive lueur d’espoir. On se plaît à croire que les [...]

Soie (Alessandro Baricco)

note: 3Lettres japonaises Natha - 24 octobre 2017

Récit d’un envoutement amoureux, « Soie » est parsemé de mystères, de silences et de non-dits.
De ces éléments, le roman tire sa profondeur et sa beauté. Une lecture rapide et facile.

Le camp des autres (Thomas Vinau)

note: 5 JFP - 6 octobre 2017

Notre rencontre avec Gaspard est abrupte et l’empathie à son égard immédiate. On ne le lâche plus, suivant chaque phase de son initiation, ressentant le froid, la peur, le danger, découvrant l’usage des plantes médicinales, la lecture, la liberté de mouvement. Comme lui, on embarque avec ceux qui ne sont pas dans la norme, qui vivent à la marge par choix ou parce qu’une faute passée les a définitivement mis au ban. L’immersion à leurs côtés, sensorielle, totale, est parfois éprouvante – lecteurs délicats allergiques à la ronce, à l’humus, au sang, aux viscères, à la sueur, à la crasse, [...]

L'expérience (Christophe Bataille)

note: 3Atomique Natha - 26 septembre 2017

Pour avoir commis une faute lors d’un défilé militaire, un jeune soldat est choisi pour servir de cobaye humain lors d’essais nucléaires, en étant exposé directement aux radiations.
Ce court récit intense est une véritable expérience. L’écriture est ciselée, incisive, elle donne à ce roman une atmosphère cauchemardesque.

Encore vivant (Pierre Souchon)

note: 5Encore vivant ! Ophélie - 19 septembre 2017

Il y a des livres dont on ne ressort pas tout à fait indemne. Voilà un texte vivant, vibrant, riche, écorché. Une plongée au cœur de la maladie mentale, de l’hôpital psychiatrique public… mais pas que. C’est un texte empreint d’idéologie, d’humanité, de recherche de compréhension du monde qui nous entoure. La recherche de l’humanité coûte que coûte même chez les nantis pourris. Un texte qui puise dans les figures de l’enfance qui se déconstruisent au fur et à mesure. Et puis, le rapport à la nature très présent. Un hymne à la vie qui ne sombre jamais dans le [...]

Ma mère, le crabe et moi (Anne Percin)

note: 4Roman d'apprentissage Smart - 12 septembre 2017

Tania nous fait partager sa vie au quotidien, ses amies, les garçons, le collège mais surtout le cancer de sa mère, de l'annonce du résultat au traitement lourd en passant par l'opération.
Anne Percin traite ce sujet délicat sans être larmoyante. Bien au contraire, une certaine joie de vivre et un humour mordant habitent ce roman.
Le style direct et familier de Tania donne du souffle à ce récit, allège quelque peu le propos sans pour autant le dédramatiser. L'auteur fait la part belle à cette relation entre la mère et la fille.
Un roman touchant et intelligent, à la [...]

L'affaire Lerouge (Émile Gaboriau)

note: 3 JFP - 31 août 2017

Pour beaucoup de critiques littéraires, le français Emile Gaboriau est l’un des principaux fondateurs du genre policier. Dans ce roman publié dans les années 1860, on trouve la plupart des ingrédients qui font la réussite d’un polar : des révélations fracassantes jalonnent l’intrigue, la psychologie de chaque protagoniste est fouillée et, mêlant intuition et déduction, les méthodes du père Tirauclair, enquêteur amateur au service de ce qui ne qui ne s’appelait pas encore le 36 quai des orfèvres mais la rue de Jérusalem, se révèlent redoutables. Mais c’est ailleurs que réside le charme de ce roman à énigme écrit sous [...]

Lucky losers (Laurent Malot)

note: 4A ne pas manquer ! Smart - 26 août 2017

Laurent Malot nous offre un roman social enlevé, dynamique, drôle et touchant.
L’écriture est fluide, efficace, incisive par moments. L'auteur montre les limites d'un système basé sur le profit, qui enrichit les uns et ne cesse d'appauvrir les autres. Mais, entre ces mondes-là, des ponts sont possibles…
Un récit engagé qui se lit d'une traite.

Le garçon au sommet de la montagne (John Boyne)

note: 4Roman ado et adulte Smart - 18 août 2017

L’auteur montre la facilité avec laquelle on peut amener un enfant à adhérer à une idéologie raciste et antisémite. On assiste à la transformation du petit garçon innocent à l'adolescent monstrueux.
Aux côtés du Führer, le garçon orphelin se sent enfin considéré. Pierrot fera des choix qui le hanteront toute sa vie.
La fin de la guerre laisse place aux remords et aux cauchemars. Conscient de ses actes, il essaye par tous les moyens de se racheter.
Un roman fort, réaliste qui ne laisse pas indifférent.

Je suis le tonnerre (Annabel Pitcher)

note: 3Roman ado adulte Smart - 16 août 2017

Dans « Je suis le tonnerre » les adultes ne sont pas parfaits, et quelquefois, ils n'adoptent pas la bonne attitude face à leur progéniture.
Les personnages de cette histoire sont attachants, agaçants aussi mais sincères et vrais.
Annabel Pitcher signe un roman réaliste qui aborde la question de la filiation et de la quête d’identité.

L'homme que l'on prenait pour un autre (Joël Egloff)

note: 4Monsieur tout le monde Natha - 25 juillet 2017

Lassé d’être pris pour un autre, Pierre Simon, le héros solitaire de ce roman, va jouer le jeu et accepter toutes les identités qu’on lui prête : mari infidèle, pensionnaire de maison de retraite, présentateur météo, ancien taulard etc.
Et à force de n’être personne et tout le monde à la fois, il devra sévèrement s’embrouiller avec le facteur pour recevoir du courrier !
Ce sont les petits défis de la vie quotidienne dans toute sa banalité qui font vivre des situations improbables à ce touchant et à la fois exaspérant personnage.
L’histoire en elle-même est peut-être un peu moins [...]

On est tous faits de molécules (Susin Nielsen)

note: 4Roman poignant et plein d'humour Smart - 12 juillet 2017

Ce récit à deux voix complétement discordantes est drôle et d’une grande finesse. Des sujets importants sont abordés : l’homosexualité, la précocité, la mort mais le ton invite à la réflexion plutôt qu’à la déprime. Un excellent moment de lecture en perspective !

Dans les branches (Emmanuelle Maisonneuve)

note: 4Roman initiatique Smart - 20 juin 2017

Il y a des livres qui vous paraissent anodins. Vous tombez dessus un peu par hasard.
Vous tournez les premières pages un peu par inadvertance, et puis, tout à coup, sans vraiment savoir pourquoi, vous vous rendez compte qu’il vous est impossible de poser le livre. C’est ce qui m’est arrivé avec "Dans les branches". Ce très beau roman initiatique emmène le lecteur au cœur de la forêt d’Auvergne et nous fait partager une rencontre extraordinaire. Deux personnages que tout oppose se rencontrent, hésitants, parfois maladroits, se découvrent et finissent par tisser un lien indéfectible.
C’est donc l’histoire d’une relation improbable, de [...]

Jan (Claudine Desmarteau)

note: 4Jan Smart - 24 mai 2017

Claudine Desmarteau bouscule la langue et la syntaxe. Elle oscille entre tendresse et violence.
Son héroïne, Jan est une gamine rageuse, révoltée et attachante. Au bout du compte, Jan parvient jusqu'à la mer, comme dans "Les 400 Coups" qu'elle a vu en cours de français et dont elle se repasse en boucle les images. Truffaut s'en est bien sorti. Pourquoi pas elle ?
« Jan » est une lecture incroyable au rythme effréné. C’est un roman aussi coriace et libre que son héroïne.

La fille du train (Paula Hawkins)

note: 4Desperate housewives FB - 20 mai 2017

note: 4Desperate housewives FB - 30 avril 2016Supprimer

Voilà un premier roman qui aiguise l'appétit des mots provoquant une farouche envie de percer le mystère de trois jeunes femmes installées en banlieue proche de Londres.
Un thriller palpitant !!

Arrête avec tes mensonges (Philippe Besson)

note: 3Autobiographie FB - 20 mai 2017

Ce récit autobiographique découvre l'auteur, Philippe Besson, dans l'appréhension de son homosexualité à l'âge adolescent. Une écriture du sentiment toujours sensible et précise, ici, parfois crue pour une ode à être pleinement soi.

Chat sauvage en chute libre (Mudrooroo)

note: 3Retour au bush G. Abitbol - 9 mai 2017

Premier roman de l'auteur, publié en 1965 alors qu'il n'a que 27 ans, et premier roman aborigène officiel, bien que ce titre soit désormais remis en question suite à une sombre affaire liée aux origines exactes de l'auteur. Ce "Chat sauvage en chute libre" est un aller-retour narratif constant, entre le présent et le passé, l'effort et la renonciation. Jeune aborigène dont l'identité reste dissimulée au lecteur, le personnage principal de ce roman désenchanté se cherche une place dans une société australienne alors en proie à une politique d'assimilation dont il subit de plein fouet les dommages collatéraux : à [...]

La maison atlantique (Philippe Besson)

note: 4Cet été là... Natha - 9 mai 2017

Plutôt que de suivre ses copains, un ado accepte de partir dans la maison de vacances familiale avec son père, dans l’espoir de renouer des liens. Ce père, avec lequel les rapports ont toujours été un peu distants, est un séducteur de nature…
Un jeune couple, installé dans la maison voisine, viendra faire les présentations.
Un roman aux chapitres courts qui se lit avec une grande facilité. On est tenu en haleine jusqu’au bout.

La nature exposée (Erri De Luca)

note: 3 JFP - 29 avril 2017

Il y eut donc une époque où les peintures et les sculptures représentant la crucifixion se conformaient à la réalité et montraient Jésus tel qu’il fut vraiment sur la croix, c’est-à-dire tout nu. La position de l’Eglise sur la représentation du corps du Christ n’a pas toujours été la même et ce n’est pas le moindre atout de ce roman que de le révéler aux profanes. Mais davantage que le sujet sculpté, c’est le personnage du sculpteur qui captive. Les émotions qu’il éprouve au contact d’œuvres d'art deviennent les nôtres et l’on se convainc à ses côtés que la notion [...]

Le monde dans la main (Mikaël Ollivier)

note: 4Roman d'initiation Smart - 19 avril 2017

Ce roman raconte le passage brutal du monde de l'enfance à celui des adultes. Pierre découvre soudain que sa famille est bien moins lisse qu'il n'y parait. Tous les adultes qui l'entourent cachent des secrets, des fêlures inavouées.
« Le monde dans la main » a cela d’exaltant qu’il plonge son lecteur dans un récit intimiste dont il ne sort qu’une fois la dernière page tournée.
L’écriture de Mikaël Ollivier est fluide et savoureuse.
Un grand roman d’apprentissage à mettre dans les mains de tous les ados et adultes.

La grande môme (Jérôme Leroy)

note: 3Roman ado et + Smart - 19 avril 2017

Librement inspirée de l'histoire d'Hélène Castel, ex d'Action directe, La Grande Môme s'intéresse aux affres d'une jeune fille embarquée dans une aventure trop grande pour elle. Ballottée toute son enfance d'une ville à l'autre, sous un faux nom, Emilie découvre dans des conditions dramatiques sa véritable identité et le visage d'une mère aussi proche que brusquement étrangère. Avec un beau talent d'équilibriste, Jérôme Leroy réussit un roman aussi violent que tendre. Profondément humain.

Histoire du garçon qui courait après son chien qui courait après sa balle (Hervé Giraud)

note: 4Roman à ne pas manquer Smart - 18 avril 2017

Le livre n’est pas épais, les phrases sont courtes souvent orales, et pourtant la valeur émotionnelle de ce roman tragique est énorme. Le traitement que fait Hervé Giraud de la maladie est fin, poétique et symbolique. La force de cet auteur est son ton drôle et décalé. A lire absolument !

Le plongeur (Stéphane Larue)

note: 4Addict Ophélie - 6 avril 2017

Avec ce roman, nous plongeons dans les cuisines de la restauration, dans l'addiction au jeu, dans l'hiver montréalais des années 2000.

Stéphane Larue a le sens de la description surtout lorsqu'il nous entraîne dans les coulisses des cuisines, le bruit des casseroles, le brouhaha de la salle, les insultes qui fusent, résonnent aux oreilles. C'est un milieu peu habituel en littérature et il y dépeint avec justesse les amitiés, les liens qui se nouent et se dénouent au fil des jours, des rushs, des tensions. Comme une famille dysfonctionnelle où chaque maillon est essentiel au bon déroulement du shift.

L'auteur nous [...]

Le poids de la neige (Christian Guay-Poliquin)

note: 5Une ode à la nature Ophélie - 4 avril 2017

Du narrateur, on ne saura guère plus qu’il a été accidenté alors qu’il se rendait dans son village natal pour rendre visite à son père mourant. Il a été secouru in extremis mais sa survie n’est pas assurée. Il dépend du bon vouloir de son hôte, otage de la situation, et des habitants du village. Un huis clos oppressant, terriblement bien mené dans de courts chapitres qui laissent monter et descendre la tension au gré des évènements du village et du poids de la neige.
Une très belle surprise littéraire qui nous vient du Québec. A découvrir absolument !

Un jour il m'arrivera un truc extraordinaire (Gilles Abier)

note: 3La vie d'Elias Natha - 31 mars 2017

Gilles Abier nous raconte l’histoire d'Elias, un ado chétif de 13 ans, dont la vie en cette période, n’est pas de tout repos.
Ses deux meilleurs amis, Mathilde et Milo, tombent amoureux l’un de l’autre, il rencontre son nouveau beau-père, son propre père a une grande annonce à lui faire et deux garçons du collège ne pensent qu’à lui mettre une beigne.
Elias, bien que frêle physiquement, surmonte avec maturité ces épreuves. Pourtant, au fond de lui, quelque chose cloche. Il sent qu’il se métamorphose tout doucement en oiseau…
Roman percutant. Conseillé aux ados à partir de 13 ans et à leurs [...]

Songe à la douceur (Clémentine Beauvais)

note: 4Roman ado surprenant ! Smart - 8 février 2017

Clémentine Beauvais nous livre une histoire de vie et d'amour, pas d'eau de rose pour autant mais des sentiments forts et contradictoires. L'auteure s'est inspiré de « Eugène Onéguine », un roman d'Alexandre Pouchkine, un lecteur averti aura plaisir à décrypter les références implicites. Un lecteur moins averti se délectera tout autant des portraits drôles et touchants des personnages.
Roman original, déroutant, romantique et poétique.

Les Wang contre le monde entier (Jade Chang)

note: 2 G. Abitbol - 3 février 2017

Un nouveau « Little miss sunshine » peut-on lire en 4e de couverture… un avis élogieux des critiques américains qui laisse, à la lecture de ce premier roman de Jade Chang, un brin perplexe. Car là où le film de Dayton et Faris brillait par son équilibre parfait entre humour, émotion et brin de folie, ce galop d'essai littéraire, en visant le même exercice de funambule, se ramasse lourdement. Pourtant, la trame est prometteuse : ruinée par des calculs financiers désastreux, une riche famille d'immigrée taiwainaise se voit contrainte d'embarquer de force dans le train remuant de l'American way of [...]

Mes amis (Emmanuel Bove)

note: 5Avoir un bon copain G. Abitbol - 24 janvier 2017

Le premier roman d'Emmanuel Bove, paru en 1924, n'a étonnamment pas pris une ride, et conserve une force exceptionnelle. A quoi peut-on attribuer ce tour de force ? A une écriture minimaliste mais néanmoins féroce de précision et de retenue, qui en dit bien plus par ses silences que par de long discours ? A l'histoire intemporelle d'un homme empreint d'une grande solitude, qui en ne cherchant que des "amis" tente d'échapper à sa propre folie narcissique ? Bove, derrière de fausses banalités, laissera quelques savoureux aphorismes à ses lecteurs et un étrange sentiment d'étourdissement : "J’étais, dans cette maison [...]

Terre Noire n° 1
Les exilés du tsar (Michel Honaker)

note: 4Romans pour ados et adultes Smart - 8 janvier 2017

Quel plaisir de découvrir cette captivante série datant de 1994 grâce à sa réédition revue et corrigée par l'auteur !
Cette histoire de trahison et de vengeance mais aussi d'amour menée tambour battant qui se déroule dans la Russie tsariste de la fin du 19e siècle où les complots sourdent est tout simplement exaltante !
Une vraie leçon d'histoire !

Bienvenue au club (Jonathan Coe)

note: 4 JFP - 3 janvier 2017

De « Bienvenue au club », on pourrait dire qu’il entrelace harmonieusement petite et grande Histoire. Oui, bon, d’accord mais des romans de cette ambition-là sont légion, alors pourquoi celui-ci touche-t-il autant ? Sans doute parce que le contexte social et politique brossé n’est pas si éloigné du nôtre (attentats liés au conflit nord-irlandais, montée du racisme, monde ouvrier à bout de souffle sur le point d’être pulvérisé par le thatchérisme...). Peut-être aussi parce que de la manière la plus naturelle qui soit, se succèdent épisodes sombres et séquences tenant de la farce (vous y apprendrez ainsi que la [...]

Sur les chemins noirs (Sylvain Tesson)

note: 5 JFP - 7 décembre 2016

Qui a lu « Dans les forêts de Sibérie » ou « Bérézina » sera ici en terrain connu. L’écriture est, comme toujours, riche et élégante (pour qui n’est pas allergique à l’emploi du passé simple et de l’imparfait du subjonctif). Le récit, hybride, mêle impressions de voyage et réflexions qu’inspirent à Tesson les paysages qu’il traverse, marqués par la périurbanisation, l’agriculture intensive et des modes de vie déconnectés de ce qu’il considère, lui, comme essentiel. C’est précisément sa « stratégie de retrait » par rapport à la vision du progrès en vigueur depuis les Trente glorieuses qui contribue à [...]

Sauveur & fils n° 1
Saison 1 (Marie-Aude Murail)

note: 4Roman ado adulte Smart - 2 décembre 2016

Dans « Sauveur et fils » Marie-Aude Murail brise les tabous, parle de tout sans jugement mais avec une sensibilité hors du commun. Ce roman se lit d'une traite, on reste longtemps accro à certains personnages. Vivement la suite !

Cette fille, c'était mon frère (Julie Anne Peters)

note: 5Un livre qui va vous trans…porter Ophélie - 16 novembre 2016

Liam et Regan sont frère et sœur. Ils s’aiment, se disputent, se soutiennent et partagent leurs secrets. Et le secret de Liam est tellement lourd à porter qu’il devient difficile pour lui de le taire et de le garder confiné dans leur espace commun.
C’est avant tout l’histoire d’une famille ordinairement dysfonctionnelle, d’une adolescence qui essaie de s’affirmer en tant que soi. Penser à l’autre sans s’oublier soi-même. Un équilibre fragile, jusqu’où pouvons-nous aider un être cher ? C’est surtout une histoire de tolérance, d’acceptation de soi et de transformation.
On ne ressort pas complètement indemne de ce livre bouleversant tant [...]

L'insouciance (Karine Tuil)

note: 4A lire Smart - 5 octobre 2016

Karine Tuil nous brosse un tableau à la fois juste, sans concession et lucide de notre société.
« L’insouciance » est un roman contemporain qui nous aide à mieux comprendre les événements récents.
La question de l’identité est centrale, chaque personnage a son problème d'identité et c'est une source de vulnérabilité.
L’auteure mêle histoire d’amour, drame social, contexte politique et ambitions personnelles. On plonge dans ce roman avec un plaisir croissant au fil des pages.

Possédées (Frédéric Gros)

note: 4Satan, sors de ce corps ! Natha - 9 septembre 2016

Ce roman raconte l’affaire des possédées de Loudun, dans les années 1630.
Unanimement apprécié de ses paroissiens, proche des protestants, le prêtre Urbain Grandier est beau et plaît aux dames. Il agace.
Pour le punir d’avoir engrossée sa fille, le procureur du roi Louis Trincant va s’acharner à lui détruire l'existence. Le couvent des Ursulines connaît bientôt un envoutement diabolique sans précédent, les sœurs se livrent à une débauche de folie et d’impudeur : le coupable est tout désigné !
Aidé des plus fervents détracteurs du curé, Trincant brodera une toile de faux témoignages, manœuvrant grossièrement mais sans relâche. Une animosité [...]

Quatre filles et quatre garçons (Florence Hinckel)

note: 4Roman ado Smart - 1 septembre 2016

Neuf portraits d'adolescents à la veille de quitter le collège. Ils décident de tenir à tour de rôle un journal. Le récit avance et nous offre à chaque fois un nouveau regard. J’ai trouvé le livre riche et dense et plutôt représentatif du monde de l'adolescence. Il n'y a pas de grands événements ni de véritable accroche mais une succession de petits faits du quotidien qui sonnent justes.

Nous les menteurs (E. Lockhart)

note: 4Roman ado et adulte Smart - 1 septembre 2016

« Nous les menteurs » est un roman-choc. Le lecteur est plongé dans l'enquête de Cadence, adolescente meurtrie et bouleversée. Le récit est haletant et les rebondissements extrêmement bien orchestrés. Original et magistral. Ce roman est conseillé à partir de 15 ans.

Les petites reines (Clémentine Beauvais)

note: 4"Roman qui fait du bien" Smart - 29 juin 2016

Sous des apparences de livre léger, « Les petites reines » est un roman dense. Il traite de thèmes variés comme la différence, le dépassement de soi, le handicap. L’autodérision de l’héroïne évite à Clémentine Beauvais de tomber dans des évidences du genre : la beauté intérieure est plus importante que la beauté physique. L’auteur s’en tire à chaque fois en nous faisant rire et réfléchir.

Journal (sentimental) d'un garçon (presque) parfait (Jo Witek)

note: 3Roman ado et + Smart - 3 mai 2016

Ce journal intime au masculin, phénomène plutôt rare en littérature jeunesse décrit avec humour et sensibilité les différents états d'âme que traversent les adolescents.

Les Jolis garçons (Delphine de Vigan)

note: 4Exquis FB - 30 avril 2016

Une écriture pleine de verve, tantôt poétique, tantôt drôle, tantôt cru pour décrire le sentiment amoureux et l'amour que porte Emma pour trois hommes qu'il soit fantasmé ou fait de chair et d'os.

Le sel de la vie (Françoise Héritier)

note: 5Le Sel de la vie Natha - 24 mars 2016

« Le sel de la vie » rassemble des petits ou grands évènements du quotidien. Ce n’est ni un essai, ni un roman, c’est une énumération.
L’idée de Françoise Héritier voit le jour alors qu’elle rédige une lettre à un ami qui culpabilise d’être en congé. Elle va s’attacher à lui rappeler les sources quotidiennes de bonheur.
Au premier abord, cet « inventaire » peut paraitre barbant, néanmoins, il commencera très vite à vous évoquer des souvenirs enfouis, des instants heureux, tant vos propres expériences feront écho à celles de l'anthropologue.
On a envie de surligner tous les passages (bien sûr [...]

Le dernier battement de coeur (Simona Sparaco)

note: 5Déconseillé aux femmes enceintes Ophélie - 9 février 2016

Luce et Pietro sont en attente de la dernière échographie de leur bébé. Ils ne savent pas encore que dans quelques instants tout va basculer. Leur vie va changer à tout jamais.
L’auteure nous guide à travers les différentes étapes que traverse Luce. Le deuil du futur qu’elle a espéré, rêvé, imaginé pour elle, son ami et son fils.
Une fiction qui sait mettre les mots sur les maux. Chaque histoire est unique, pourtant il y a dans ces mots, l’universalité du moment où tout a basculé et où la mère se sent coupable, du corps qui devient vide sans pouvoir [...]

Le chant de la Tamassee (Ron Rash)

note: 5Une ode à la nature Ophélie - 9 février 2016

Tout part d’un fait divers, la disparition de Ruth Kowalski dans la Tamassee. Le dernier cours d’eau de Caroline du Sud à être sauvage. La petite disparaît dans un ressaut hydraulique et le corps est impossible à sortir. Le père décide alors d’engager un ingénieur pour monter un barrage temporaire.
Partant d’un sujet grave, Ron Rash arrive avec une plume extraordinaire à laisser libre choix au lecteur de se ranger du côté des écologistes qui veulent sauvegarder à tout prix la Tamassee ou du côté du père qui souhaite récupérer le corps de sa fille pour l’inhumer.
Il nous emmène [...]

Un parfum d'herbe coupée (Nicolas Delesalle)

note: 4Des petites bulles de bonheur Ophélie - 27 janvier 2016

Il y a quelques années, la mode était à ces coffrets senteurs censés vous rappeler des parfums de votre enfance.
Ce livre est un peu comme ces coffrets avec un effet plus certain que ces parfums.
Après l’héritage laissé par son grand-père : « Tout passe, tout casse, tout lasse », l’auteur souhaite laisser autre chose qu’une « sanction » à sa future petite fille. C’est donc une lettre qu’il lui adresse et où il a compilé tous les moments clés de sa vie. Ces petits instant s fugaces qui n’ont l’air de rien mais qui ont façonné l’adulte que [...]

Le seigneur des porcheries (Tristan Egolf)

note: 5Excellent roman G. Abitbol - 30 décembre 2015

Egolf était incontestablement un écrivain de talent. Passé une épaisse et mémorable introduction, décourageant à elle seule les lecteurs les plus poltrons, on ressent de plein fouet l'aisance d'écriture de l'auteur. Que ce soit via des emportements lyriques, et véritablement épiques (ou quand une chasse au porc, une chèvre belliqueuse ou des grenouilles de bénitier prennent un caractère homérique), ou lorsque l'auteur écrit de manière plus simple, Egolf a la manière de rendre le récit captivant. Si le style littéraire est réussi, la critique sociale l'est tout autant. Les descriptions hilarantes et monstrueuses de la "plèbe" de Baker sonnent justes. [...]

Traité du zen et de l'entretien des motocyclettes (Robert M. Pirsig)

note: 4Easy rider G. Abitbol - 30 décembre 2015

Récit franchement inclassable entre road trip post-Beat et conte philosophique quasi Voltairien, qui n'en finit pas de surprendre son lecteur, surtout avec une conclusion assez inattendue. La traversée de l'Amérique, vers l'Ouest, et l'entretien des motocyclettes ont des échos franchement allégoriques et l'on sent bien que l'auteur cache derrière ses propos toujours quelque chose de plus profond qu'une simple ballade à moto. Pourtant, comme précisé dans la préface, ce n'est pas non plus une allégorie pure. C'est une sorte de méditation longue et très détaillée, entre leçon de vie et dérive schizophrénique. Qu'à voulu dire l'auteur ? Quel est son [...]

L'étourdissement (Joël Egloff)

note: 4Humour... noir Natha - 29 décembre 2015

Ce roman est une plongée dans un univers oppressant. La pollution est omniprésente, la vie se déroule tant bien que mal dans une brume dense et perpétuelle. Se rendre au travail et identifier ses collègues croisés en chemin sont des défis, car la visibilité est quasi nulle. De plus, des chiens affamés rôdent et menacent d’attaquer à tout moment. Dès que notre héros sans nom les entend, il doit fuir au plus vite…
Cependant, Noël approche, pourquoi ne pas organiser une petite fête à la maison ?
Contre toute attente, ce livre est drôle. Le personnage principal est à la fois [...]

Et je danse, aussi (Anne-Laure Bondoux)

note: 4Roman à 2 voix Smart - 23 décembre 2015

Il y a des livres qui font se sentir bien, que l’on fait circuler de main en main, et qui vous habitent encore longtemps après les avoir refermés.
"Et je danse, aussi" en fait partie.

Point Dume (Dan Fante)

note: 5Un chant du cygne noir G. Abitbol - 2 décembre 2015

Décédé en novembre 2015, voici l'ultime opus de Dan Fante, l'un des écrivains les plus sous-estimé de la littérature américaine. Fils de John Fante, il aura construit, à l'instar de son illustre père, toute son œuvre sur un rapport ambigu entre son alter-égo de fiction et sa propre histoire, brouillant les pistes et naviguant entre une écriture personnelle cathartique et des aventures crues et rocambolesques difficilement croyables. Son écriture pourtant, limpide, directe, prend aux tripes et se descend comme un shot de vodka. Aucune fioriture chez Dan Fante : il écrit comme on participe à un combat de boxe, [...]

Le conte de la dernière pensée (Edgar Hilsenrath)

note: 3Si l'Arménie m'était contée G. Abitbol - 2 décembre 2015

Bien que l'auteur ait un vrai style d'écriture, que l'on reconnaisse le sens de la formule et ses incontournables dialogues "entendus" (type : "je m'appelle untel / Tu t'appelles untel ? / Je m'appelle untel / Alors untel est ton nom"), ce livre est le premier ou quelques parties m'ont ennuyé (après avoir lu "Fuck America" et "Le nazi et le barbier"). Il faut dire que c'est un bon pavé, et que certaines longueurs, charmantes d'habitude, sont ici un peu trop présentes. Cela reste un livre intéressant, de par son style, son contenu, peu évoqué (le génocide arménien de 1915 [...]

Du temps où j'étais mac (Iceberg Slim)

note: 4Black dynamite G. Abitbol - 2 décembre 2015

Sympathique collection que ces Belfond Vintage, aux couvertures multicolores attrayantes, mais qui cachent derrière cet aspect clinquant de la vraie littérature. Voila un ouvrage ne payant pas de mine mais qui recèle pourtant de sacrées belles pépites. On peut couper grossièrement le livre en deux parties : dans une première partie, on retrouve les mémoires de maquereau, avec son lot d'histoires graveleuses, de poésie du bitume, de fleurs de macadam et autres personnages charismatiques, et dans une seconde partie le propos se fait plus engagé : cause des Noirs, contexte politique et relents ségrégationnistes de l'époque, guerre du Vietnam, Black [...]

U4
Koridwen (Yves Grevet)

note: 4Romans ado Smart - 28 octobre 2015

Un premier novembre, le filovirus U4 a touché la planète. Les humains meurent, mais les adolescents de quinze à dix-huit ans restent insensibles à la contagion. Quatre auteurs de littérature jeunesse ont travaillé sur ce point de départ et développé un personnage, d'abord seuls, puis ensemble lorsque les héros se croisent.
Les quatre tomes racontent la même histoire mais du point de vue d’un personnage différent. On peut les lire dans n’importe quel ordre.
Il est très intéressant de voir non seulement l'écriture, mais aussi les idées et les sensibilités différentes des auteurs se développer sur un même sujet.
Une façon innovante d’aborder [...]

Sur les nerfs (Larry Fondation)

note: 4Noir c'est noir G. Abitbol - 16 octobre 2015

Ecrit en 1994, ce livre de courtes chroniques est noir, tendance opaque. La faune de Los Angeles dérive sous la plume de Larry Fondation, au travers d'anecdotes désespérées où se cotoient gangs, drogues, ennui et violence ordinaire. Une écriture saccadée parfois déconcertante, rapide et brutale comme un shoot d'héroine.

Alphabet city (Eleanor Henderson)

note: 3Plongée dans le New York des années 1980 G. Abitbol - 28 juillet 2015

A travers son premier roman, Eleanor Henderson dresse un portrait froid et sans concession d'une adolescence survoltée, celle de trois américains du New York des années 1980, entre squat, dérive et mouvement culturel d'époque (le "straight edge", mouvance de la scène musicale hardcore est-américaine et sa philosophie quasi mystique). Plus que les parcours des personnages, plus que l'écriture parfois un peu lisse et naïve narrant leurs aventures, on retiendra surtout de ce roman ce polaroid d'une ville obsédante, initiatique, enivrante. Elu "roman de l'année 2013" par le New York Times.

Le roi n'a pas sommeil (Cécile Coulon)

note: 4Bref, mais riche G. Abitbol - 30 juin 2015

Un roman très court et imagé, où on se laisse porter facilement dans un monde abrupt et rural, pas très loin d'un Steinbeck et ses "petites gens". Il y a pourtant une certaine tendresse dans l'écriture de (la très jeune) Cécile Coulon, des éclaircies dans le sombre destin d'un jeune homme tourmenté (mais qui aime sa maman)...

Oeuvres complètes n° 4
Les vitamines du bonheur (Raymond Carver)

note: 4Grande plume de la littérature américaine G. Abitbol - 26 juin 2015

Une écriture qui a le goût d'un bout d'aluminium glissé dans un sandwich : on entre en pleine confiance en terrain connu, dans des situations stables (travail, relation de couple, enfant, vacances, des gens normaux dans un monde normal) puis Carver crée ce petit décalage obsédant. Un petit rien du tout qui reste en travers de la gorge et pollue les papilles. Des contes de la folie ordinaire subies, imperceptiblement, pas à pas, au rythme des phrases de l'écrivain.

Karoo (Steve Tesich)

note: 5Un coup de coeur dans les romans édités ces dernières années G. Abitbol - 26 juin 2015

L'histoire de Saul Karoo vous happe sans que vous vous en rendiez compte. Peut être est-ce cela la quintessence du talent de Steve Tesich, qui à l'instar de son personnage de roman, est un scénariste surdoué d'Hollywood. Il maintient l'attention du lecteur malgré un rythme d'écriture vaporeux jusqu'à le rendre accroc aux aventures de Karoo ; il faut connaitre la suite, vite, même si enfin de compte, on la devine... Une littérature subversive extrèmement fine, prenante, émouvante.

Mailman (J. Robert Lennon)

note: 5Un timbré de la poste G. Abitbol - 26 juin 2015

Il semblerait que se dessine une sorte de ligne éditoriale chez Monsieur Toussaint Louverture, dans la continuité de "Karoo" ou du "Dernier Stade de la Soif". Chez Mailman, comme chez les autres "pauvres bougres" des romans cités, on retrouve cette folie contrôlée (la plupart du temps), cette cocotte minute en puissance évoluant dans un monde dans lequel il aurait pu briller, mais où désormais il navigue tous feux éteints. Une belle tranche de vie tragi-comique, entre empathie et rejet pour notre anti-héros facteur, se concluant dans un final surprenant.

American desperado (Jon Roberts)

note: 5L'histoire vraie du "Cocaïne cowboy" G. Abitbol - 23 juin 2015

Passionnant de bout en bout, proprement stupéfiant, mauvais jeu de mot inclus !!! Surement le témoignage le plus édifiant sur une ascension criminelle expliquée sociologiquement, historiquement, techniquement, méthodiquement. Truffé d'anecdotes toutes plus dingues les unes que les autres, il est quasi impossible de lâcher ce livre, et peu importe les 700 pages... on en redemande. A lire absolument. Encore du travail de maitre des éditions 13e Note.

Un hiver à Paris (Jean-Philippe Blondel)

note: 5A ne pas manquer Smart - 27 février 2015

J'ai lu ce livre en une soirée, happée par son écriture. Une fois la dernière page tournée, ce roman a continué de résonner en moi. Pas de fioritures avec Jean-Philippe Blondel, c'est juste et sensible. Il nous touche en plein cœur, il nous interpelle et nous rappelle que l'on peut tomber mais aussi se relever.

La Haine de la famille (Catherine Cusset)

note: 4Famille je vous haime Natha - 25 février 2015

Marie commence par nous décrire son père, intransigeant, colérique et suspicieux. La petite famille est malmenée. Sa mère, en particulier, subit au quotidien ce mauvais caractère. Ce doit être un homme odieux. Puis viennent des propos plus tendres, comme si tous ses défauts pouvaient en fin de compte, devenir attachants. Ensuite, vient le tour de la mère justement. Celle que l’on imaginait simple victime des exigences de son mari, se montre elle aussi insupportable…
Ce roman parle de ce qui peut y avoir d’horrible dans les rapports familiaux, à travers les dialogues, les petites phrases assassines, les coalitions, les mesquineries [...]

Retour à Little Wing (Nickolas Butler)

note: 4Une histoire de vies et d’amitié Ophélie - 10 février 2015

Une belle ballade country qui parle d'amitié et d'amour et nous fait découvrir la petite bourgade rurale Little Wing dans le Wisconsin à travers le regard de quatre amis d'enfance.
Un roman sur l'Amérique "du milieu", si différente de celle des côtes. L'auteur, amoureux de sa région, parvient à restituer à travers ses 4 personnages principaux, avec beaucoup de sensibilité, la difficulté d'être fidèle à soi-même autant qu'à ses valeurs et à son entourage.

La fiancée américaine (Eric Dupont)

note: 4Saga québécoise Ophélie - 10 février 2015

Partez à la découverte du XXème siècle et de l’Amérique du Nord avec cette saga familiale riche en aventure et en émotion. A travers plusieurs générations d’une même famille, laissez-vous porter par ces secrets et ces non-dits. Sur un air de Tosca de Puccini, vivez ce drame au dénouement inattendu. Il faut aller jusqu’à la fin pour voir (presque) toutes les pièces du puzzle se mettre en place. Un régal de lecture !

Vivre vite (Philippe Besson)

note: 4James Dean, une légende Ophélie - 10 février 2015

Philippe Besson s’attaque à une figure emblématique du cinéma américain avec ce roman. Ecrit suivant le point de vue de différentes personnes que James Dean a croisé ou avec qui il a partagé sa vie, cette biographie romancée vous emmène à toute vitesse sur les traces de ce fou de sensations fortes. Et vous donne envie, d’en connaître plus sur lui !

Trompe-la-mort (Jean-Michel Guenassia)

note: 3Jean-Michel Guenassia a ce « je ne sais quoi » qui vous prend par la main et vous emmène loin ! Ophélie - 7 février 2015

Même si à mon sens, son meilleur roman reste « Le club des incorrigibles optimistes », Trompe-la-mort est indéniablement entraînant. Thomas Larch, le personnage principal, est un petit garçon ordinaire que la vie va rendre extraordinaire. Encore une belle tranche de vie que nous conte Jean-Michel Guenassia en nous baladant entre Londres et New-Dehli tout en trompant la mort.

Terrienne (Jean-Claude Mourlevat)

note: 4Roman ado Smart - 30 décembre 2014

Rêve ou cauchemar que cette posthumanité peuplée d'êtres parfaits ? Cauchemar, clairement, pour Jean-Claude Mourlevat, qui réussit, à travers ce roman, une ode sensuelle et bouleversante à notre monde imparfait, inachevé, fragile.
"Terrienne" est une histoire qui tient le lecteur en haleine. Les cinquante dernières pages se dévorent. Le rythme est bien mené et les personnages sont attachants.

La peau de l'ours (Joy Sorman)

note: 4La peau de l'ours Natha - 12 décembre 2014

Ce roman me fait penser aux films « Freaks » de Tod Browning et à « Vénus noire » d’Abdellatif Kechiche. Il donne a réfléchir sur le rapport homme/animal (du moins celui que l’on veut faire passer pour un animal), la cruauté des uns et la soumission des autres. C’est presque un conte philosophique…

Dans le jardin de l'ogre (Leïla Slimani)

note: 4L'autre vie d'Adèle Natha - 7 octobre 2014

Adèle, qui a tous les signes apparents de la réussite, se perd totalement dans les rapports sexuels avec des inconnus. Son mari, naïf dans un premier temps, rêve quant à lui d’une maison en Normandie et d’une vie simple.
Roman de la rentrée littéraire 2014. Présenté comme l’histoire d’une femme ayant une addiction au sexe, un peu l’équivalent féminin de Michael Fassbender dans le film Shame. C’est à mon avis un raccourci très réducteur… Ne vous attendez pas non plus à y trouver de l’érotisme à la « 50 nuances de Grey », Le jardin de l’ogre est un roman [...]

Ava n° 1
Ava préfère les fantômes (Maïté Bernard)

note: 2Série policière pour adolescents Smart - 22 août 2014

« Ava préfère les fantômes » est un roman policier classique qui s’aventure du côté du fantastique avec les fantômes que la jeune héroïne est la seule à voir. J’ai apprécié la détermination d’Ava dans ses recherches, l’atmosphère très « british » du roman mais la multiplication des personnages secondaires m’a gêné dans la lecture. Cela étant dit, le personnage d’Ava est attachant et je lirai très certainement la suite de ses aventures.

Le coeur en braille (Pascal Ruter)

note: 3Roman ado Smart - 22 août 2014

Victor est le cancre de l'école, féru de mécanique automobile et joueur de guitare à ses heures. Sa rencontre avec Marie-Josée, élève surdouée très cultivée et violoncelliste va bouleverser sa vie. Malgré des longueurs, ce roman intimiste est agréable à lire, les personnages sont atypiques et attachants, l’histoire est émouvante.

Plus jamais sans elle (Mikaël Ollivier)

note: 4A découvrir sans faute Smart - 22 août 2014

Mikaël Ollivier signe un récit haletant, une course poursuite sans temps mort. Une fois commencé, ce livre ne se lâche pas. « Plus jamais sans elle » est un roman d'aventure doublé d'un récit initiatique, mélange d'adrénaline et d'émotions.

Adam et Thomas (Aharon Appelfeld)

note: 4Roman à découvrir Smart - 22 août 2014

Inspiré de sa propre histoire, « Adam et Thomas » est le premier roman jeunesse écrit par Aaron Appelfeld. Roman, conte ou autobiographie, ce livre est un petit bijou d'intelligence, de justesse, de poésie et d'émotion. À travers une écriture humble, l'auteur évoque la survie de deux garçons juifs de neuf ans dans une forêt en pleine seconde guerre mondiale, leur courage, leurs peurs, leur audace, leurs questionnements.

Automne (Jan Henrik Nielsen)

note: 4Roman de science-fiction pour ados et + Smart - 22 août 2014

L’auteur est parvenu à créer une ambiance perturbante, une tension qui habite le lecteur tout au long du récit. L’atmosphère post-apocalyptique est vraiment réussie. La noirceur du roman est contrebalancée par la complicité et l’amour qui unit les deux sœurs. Nanna joue parfaitement le rôle de la sœur aînée qui doit décider, tandis que Fride illumine l'aventure par sa confiance naïve en la vie.

Nom de dieu ! (Philippe Grimbert)

note: 4Doux Jésus ! Natha - 30 juillet 2014

J’ai particulièrement apprécié l’humour de l’auteur qui utilise le champ lexical de la religion - à l’instar du titre- pour égratigner gentiment ses personnages. Roman divertissant.